En terrasse, les discussions tournent autour des vacances, de la préparation de la peau pour le soleil et des maillots de bain Triangl.

On évite à tout prix d’évoquer le mois de septembre. La rentrée n’est pas d’actualité. Et ça ne fait rêver personne.

Pourtant, je vous demande de sortir vos agendas et de les ouvrir sur la page du 5 septembre.

Il y a en effet, un événement à ne pas manquer.

Il s’agit d’AD intérieurs 2015.

Je suis consciente qu’il est bien tôt pour vous parler d’une exposition qui se tient du 5 au 20 septembre. Mais je sais aussi d’expérience que les cocotiers captiverons très très vite toute votre attention.

Donc notez sur votre agenda « AD intérieurs 2015 du 5 au 20 septembre, À l’avant-garde du style exposition gratuite et ouverte à tous au Palais d’Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental – 9, place d’Iéna, 75016 Paris ».

Et je vous en dis plus tout de suite.

Il y a 5 ans, pour les 10 du magazine de référence AD – Architectural Digest lança le concept d’une exposition annuelle AD intérieurs qui célèbre le travail des architectes d’intérieurs.

C’est l’occasion pour nous de découvrir des mises en scènes, de se balader dans des pièces témoins qui d’habitude ne sortent pas des studios de shooting de la Presse.

Cette année, 15 décorateurs ont imaginés les intérieurs du futur, les lieux de vie de demain plus réalistes que futuristes.

C’est donc au sein de la salle Hypostyle, entre les colonnes que viendra se glisser 11 cubes de bétons, 11 espaces clos qui refermeront chacun une des créations d’AD intérieurs 2015.Salle hypostyle AD intérieurs 2015 au Palais d'Iéna CESE.AD intérieurs 2015 au Palais d'Iéna du 5 au 20 septembre

La maison de demain – AD intérieurs 2015 – À l’avant-garde du style

Les modes de vie évoluent alors comment adapter son intérieur ?

Cette exposition est l’interprétation des 15 articles.

15 architectes, scénographes, designers, et décorateurs choisis pour leur éclectisme. Ils ont travaillé indépendamment les uns des autres. Il en résulte des lieux très connectés pour certains, multi-fonctionnelles pour d’autres…

AD intérieurs 2015 au Palais d'Iéna
Le salon de joie d’Alexandre de Betak. « Un endroit pour se vautrer, se reposer, regarder des films, batifoler… ».
Le salon d'étude des frères Bismut. Un espace multifonctions pour répondre aux intérieurs de plus en plus petits.
Le salon d’étude des frères Bismut. Un espace multifonctions pour répondre aux intérieurs de plus en plus petits.
La salle à manger, miroir du temps de Dimore Studio. Un lieu qui montre que le futur se construit en regardant le passé.
La salle à manger, miroir du temps de Dimore Studio. Un lieu qui montre que le futur se construit en regardant le passé.
Le dressing-boudoir de Damien Langlois-Meurinne. "Un lieu pour s'échapper du quotidien et pour se retrouver."
Le dressing-boudoir de Damien Langlois-Meurinne. « Un lieu pour s’échapper du quotidien et pour se retrouver. »
Le salon de lecture de Luis Laplace. Un intérieur contrasté. AD intérieurs 2015 au Palais d'Iéna.
Le salon de lecture de Luis Laplace. Un intérieur contrasté, couleurs vives et sobriété, lignes épurés et accumulations d’objets.
Le cabinet d'esthète de Thierry Lemaire. Un pointu mélange des genres, cheminée en acier et pièces antiques.
Le cabinet d’esthète de Thierry Lemaire. Un pointu mélange des genres, cheminée en acier et pièces antiques, boiseries et murs en zinc.
Le salon métamorphose de Gwenael Nicolas.
Le salon métamorphose de Gwenael Nicolas. Un salon dans lequel canapé et table basse forment un monolithe lorsque l’on ne s’en sert pas
La cuisine-bibliothèque de Patrick Norguet. Une bibliothèque qui intègre une cheminée et un évier.
La cuisine-bibliothèque de Patrick Norguet. Un espace hybride composé d’une bibliothèque qui intègre une cheminée et un évier.
Le bureau connecté d'Oitoemponto.
Le bureau connecté d’Oitoemponto. Un lieu de travail au sein dune maison, hyper-technicité et élégance.
La salle à manger salon d'Isabelle Stanislas.
La salle à manger salon d’Isabelle Stanislas. Un espace décontracté pour des repas déstructurés.
La cellule monastic-chic de Daniel Suduca et Thierry Mérilou.
La cellule monastic-chic de Daniel Suduca et Thierry Mérilou. Un lieu pour soit, coupé du monde extérieur où plusieurs époques dialoguent.

Alors, on se retrouve le 5 septembre au Palais d’Iéna ?

 

Commentaires

Vous aimerez peut-être aussi