La lumière est sans aucun doute un des éléments principaux à travailler dans son intérieur pour se sentir bien chez soi. Et dans la pièce bien-être par excellence, ce critère est de rigueur ! Découvrez comment choisir son éclairage de salle de bain pour plus de confort et de sécurité.

Il y a deux aspects à travailler : la lumière naturelle et celle artificielle. La première dépend de la configuration de votre pièce même plus généralement à l’architecture du bâtiment. Alors, il nous semble difficile d’optimiser l’entrée de la lumière du soleil dans notre salle de bain. Pourtant, il existe quelques astuces. Pour la seconde source lumineuse, bien choisir son éclairage de salle de bain est la clé du succès. Suivez le guide !

Optimiser l’entrée du soleil et de ses rayons dans votre intérieur

Si vous possédez une fenêtre dans votre salle de bain, pensez à fixer sur le mur opposé un miroir pour que celui-ci reflète et multiplie la lumière naturelle qui lui parvient. C’est l’occasion d’accrocher votre dernier DIY, le miroir en raphia par exemple ! Aussi, il convient d’éviter d’installer des rideaux occultants, plongeant votre pièce dans l’obscurité. Pour conserver de l’intimité et de la lumière, privilégiez alors le voilage ou des briques de verre incolores. Finalement, pensez à nettoyer régulièrement vos carreaux, surtout sur la façade extérieure qui devient de plus en plus opaque à cause de la poussière et de la pollution. Pour cela, utilisez un chiffon en microfibres et du vinaigre blanc.

Comment choisir son éclairage de salle de bain ?

Pour votre bien-être dans cet espace propice à la relaxation, il est primordial de disposer de plusieurs sources lumineuses, d’intensité et de chaleur différentes. Trouver l’équilibre peut sembler difficile, pourtant, il suffit de suivre les règles d’or suivantes pour un éclairage de salle de bain réussi et sécurisé.

choisir éclairage salle de bain miroir robinet

Éclairer son plafond

Esthétique et fonctionnel, le faux plafond permet d’illuminer votre pièce d’eau de manière minimaliste. Pour optimiser votre confort, je vous recommande d’opter pour un ruban LED à placer sur les contours dans une nuance froide de blanc. Puis, insérez dans votre faux plafond des spots blancs chauds avec une température comprise entre 3000 et 3500 kelvins.

Choisir son éclairage de salle de bain autour du miroir

Au-dessus de la vasque, espace pour prendre soin de vous et vous refaire une beauté, il est important d’avoir une bonne lumière. Pour cela, optez plutôt pour un éclairage blanc neutre. Mais au-delà de l’aspect fonctionnel, il est important d’ajouter une lumière d’ambiance, plus chaleureuse et tamisée.

Aussi, pensez à ne pas orienter les appliques murales qui entourent le miroir vers vous afin qu’elles ne soient pas éblouissantes.

Quelle norme IP dans la salle de bain ?

Pour une question de sécurité, il convient de respecter les normes IP lorsque vous choisissez votre éclairage de salle de bain. S’agissant d’une pièce humide et sujette aux projections d’eau, adapter ses luminaires est primordial pour éviter les risques d’électrocution.

La norme internationale, IP (Indice de Protection) vous guide pour cette assurance d’importance majeure. Le premier chiffre indique le niveau de protection contre une intrusion de corps étrangers solides. Tandis que le second concerne les liquides.

Voilà les normes à respecter pour bien choisir son éclairage de salle de bain :

  • IP 67 – les lampes sont étanches de manière temporaire. C’est donc la norme que respectera un luminaire placé autour de la baignoire.
  • IP 65 – les luminaires sont protégés contre les projections d’eau directes. C’est donc le minimum à avoir pour les lampes placées autour du pommeau de douche et de la baignoire.
  • Un luminaire doté de l’indice IP 44 est protégé contre l’eau pulvérisée. C’est donc la sécurité à adopter dans tout le reste de la pièce.
norme protection indice luminaire eau douche

Bien choisir son éclairage de salle de bain à l’aide de l’indice du rendu des couleurs

Afin d’obtenir un rendu le plus naturel possible, important dans cette pièce, vous devez faire attention à l’IRC des ampoules qui accompagneront vos luminaires. Il s’agit d’une note évaluant la capacité d’une source de lumière à restituer les différences entre les couleurs du spectre visible”. En privilégiant un IRC supérieur à 90, vous obtiendrez un niveau plus proche de la lumière du jour.

Avez-vous le bon nombre de lux ?

Nous avons pu voir qu’il était important de disposer de plusieurs sources de lumière. Mais votre pièce est-elle suffisamment éclairée ? Pour cela, il vous suffit de calculer le nombre de lux.

Nombre de lux = Lumens de vos différentes ampoules / surfaces de la pièce.

Ainsi, si votre salle de bains de 16 m² est éclairée par 2 ampoules de 800 lumens et 1 ampoule de 450 lumens, votre nombre de lux sera de 128 lux.

C’est insuffisant ! Car comme dans la cuisine, la salle de bain requiert un éclairage puissant, de 200 lux au minimum.

Bien choisir son éclairage de salle de bain c’est donc trouver le juste équilibre entre les éclairages décoratifs et ceux plus fonctionnels. Et cela bien sûr en respectant les Indices de Protection.

Vous aimerez peut-être aussi