Voilà presque un an que je vous ai dévoilé ma nouvelle chambre et son mur bicolore. Depuis, je réponds quasiment toutes les semaines à des questions via mon compte Instagram sur la mise en oeuvre de ce décor. Il est grand temps d’y consacrer un article complet et détaillé sur mon blog déco ! Voilà comment, étape par étape nous avons réalisé à la peinture un mur bicolore.

Une envie de peinture et de mur bicolore

Tout a commencé par une envie de sortir de ce cadre tout blanc. J’aime les murs colorés. Mais on recommande le plus souvent de peindre le mur qui fait face à la fenêtre. Dans mon cas, c’était impossible car c’est justement la cloison que nous avions décidé d’abattre pour ouvrir la salle de bain sur la chambre à coucher telle une suite parentale. Il nous fallait donc poursuivre la réflexion.

Nous avons déposé nos valises dans un immeuble contemporain, construit en 2007. Les avantages de l’immobilier neuf sont multiples : confort, économies d’énergie, mètres carrés optimisés, balcons et terrasses spacieux… Mais un des inconvénients majeurs est le manque de cachet.

Cette pièce ressemblait, en effet, “légèrement” à un cube de béton. Et moi je rêvais un peu de moulures et de soubassement en bois comme dans un appartement de style haussmannien.

Si les moulures semblaient absurdes, les soubassements pouvaient être réinventés, de manière plus moderne, sans relief. Et voilà comment nous avons eu l’idée de créer grâce à de la peinture un mur bicolore façon soubassement peint !

Finalement, pour souligner le style, apporter de l’élégance et augmenter l’illusion d’une belle hauteur sous plafond, j’ai ajouté l’envie d’un liseré noir. Le cahier des charges était complet, nous pouvions débuter l’aventure.

Créer un décor mural net et sans bavure avec les rubans de masquage ScotchBlueTM

Comme pour tous travaux de peinture, nous avons commencé par le plafond. Nous avons donc protégé le haut des murs avec du ruban de masquage ScotchBlueTM Multi-Surfaces. Il est compatible avec de nombreuses surfaces, nous pouvions donc garder le même rouleau quand nous passions du mur en béton à celui en plaque de plâtre BA13 et sur les parois de la douche couvertes de grès cérame.

Ensuite, à 100 cm du plancher, nous avons déroulé une bande de masquage en lieu et place de notre futur liseré noir. Au-dessous nous pouvions peindre en bleu (teinte Oxygène chez Pure & Paint). Le dessous quand à lui était réservé pour la peinture blanche.

Nous avons commencé par la teinte bleutée, permettant ainsi au plafond de sécher tranquillement.

Puis, une fois les deux couches passées, nous avons déposé du ruban de masquage ScotchBlue™ Finitions Parfaites sur le bord du plafond pour protéger sans l’abîmer notre peinture encore fraîche. Vous pouvez aussi choisir le ruban ScotchBlue™ Surface Délicates si vous avez un doute sur la tenue de votre peinture fraîche.

Notre mur bicolore prenait ainsi forme.

Les produits ScotchBlueTM se trouvent notamment en magasins de Bricolage.

ScotchBlueTM Finitions Parfaites : le bon allié pour le liseré

Quel cauchemar de créer un bandeau de peinture à l’aide d’un ruban de masquage standard de peindre, de patienter le temps de séchage puis de découvrir lorsqu’on le décolle d’immondes bavures ! J’ai vécu de nombreuses fois cette mésaventure lors de mes DIY. En effet, la peinture a tendance à se glisser sur quelques millimètres sous le ruban de masquage.

Dans le cadre du liseré noir, nous avions besoin d’un trait net et régulier. En utilisant le ScotchBlueTM Finitions Parfaites nous nous sommes assurés un résultat sans bavure, ni trace, ni résidu !

test ruban adhésif masquage peintre bleu salle de bain scotch blue avis
suite parentale avant après salle de bain transformation travaux - blog déco - clem around the corner
comment assortir décoration peinture mur bicolore test drap lin dépareillé

Vous aimerez peut-être aussi