Les oiseaux en bois dans la déco.

A l’heure où vous lisez ce billet je suis surement en train de négocier avec l’agent de sécurité de CDG car j’ai encore laissé mon parfum dans mon baggage à main au lieu de le glisser dans ma valise.

Avec ou sans Eau des Merveilles, je m’envole dans quelques heures pour San Francisco. Si cela est synonyme de vacances, de Californie, de Golden Gate bridge, de shopping, ça implique aussi 11h de vol.

Comme à mon habitude je vais en profiter pour me mettre à jour de tous les films que je n’ai pas vu depuis… Depuis la dernière fois que j’ai pris l’avion. Puis viendra le moment où je vais me dire qu’il est stratégique pour éviter le jet lag de dormir. Maintenant. Tout de suite.

Mais c’est toujours dans ces moments là qu’on y arrive pas. On peut lire un livre, boire une tisane, prendre de la mélatonine, du xanax, compter les moutons. Comme l’ambiance s’y prête plus, compter les oiseaux semble la meilleure des options.

Et en parlant d’oiseaux, je crois que les designers se sont donnés le mot pour qu’on puisse les compter « en vrai », chez nous.

Continuer