Régulièrement je me fais arnaquer.

Arnaquer par mon copain qui me laisse me coucher 5 minutes avant lui. Qui me laisse réchauffer mon côté à grands coups de battements de pieds. Qui se glisse dans le lit 5 minutes plus tard en ouvrant grand la couette (laissant rentrer ainsi une quantité incroyable d’air froid gelé), alors que je lui avais ordonné gentiment suggéré de se faxer doucement.

Pour couronner le tout, après un argumentaire caduque, il arrive à me faire changer de côté. J’hérite ainsi du coté froid.

C’est reparti pour un tour de battement de jambes.

Et je m’endors. Rêvant d’un matelas chaud, en permanence. A bonne température, sans faire de la zumba ou au contraire, sans laisser ses pieds à l’extérieur.

Et si cette solution s’appelait le savoir-faire traditionnel français…

Continuer